L’aviation française bombarde Daesh en Syrie

L’aviation française a bombardé, dit-elle, des bases de Daesh à Rakka, en Syrie.
Rappelons que cette intervention a été soutenue, sans vote, à l’Assemblée nationale, par le PS, par « Les Républicains », par le PCF (il faut « bâtir une grande coalition contre Daesh sous mandat de l’ONU » – François Assensi), par le Front National (il faut « une intervention militaire au sol » – communiqué de ses 2 députés).

Résumons la politique française :

  • 1°) Armer l’Arabie saoudite et le Qatar (avions Rafale pour eux, porte-hélicoptères invendus refilés à l’Égypte et payés par l’Arabie saoudite) et soutenir la « lutte antiterroriste » d’Erdogan en Turquie, qui tous financent, encadrent, arment Daesh ou l’ont financé, encadré, armé.
  • 2°) Participer au blocus contre l’insurrection syrienne et la résistance syrienne qui se maintient en dépit de tout à Alep et dans des dizaines de villes tout en distillant des propos indignés hypocrites sur Bachar el Assad, l’ancien ami de Chirac et Sarkozy.
  • 3°) Se livrer à des gesticulations pour montrer que l’impérialisme français existe encore au moment où impérialismes nord-américain et russe tentent de s’entendre entre eux et avec Bachar contre tous les peuples de la région.
  • 4°) Par conséquent bombarder des villes, en affirmant avoir bombardé Daesh, ce qui reste à prouver ; ce faisant, multiplier les victimes civiles, déjà officiellement plus importantes que les victimes « combattantes » dans les bombardements « anti-Daesh » des uns et des autres.
  • 5°) Faire barrage à l’accueil des réfugiés.

Peut-on imaginer pire ? Honte à l’impérialisme français.

Publicités

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans Guerre, Moyen-Orient. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s