Rencontre Kyrill-Bergoglio, un événement géopolitique

François Bergoglio, dit pape François, et le patriarche orthodoxe de Moscou, se sont rencontrés officiellement … à Cuba. Leur communiqué commun est largement sur la ligne réactionnaire du patriarche Kyrill, même si c’est plus ou moins entre les lignes.

Les médias ne retiennent que l’appel à sauver les chrétiens d’Orient persécutés par les islamistes. Mais il n’indique pas de moyens de les sauver autre que « la lutte contre le terrorisme » combinée aux « négociations de paix ». Bachar el Assad ne dirait pas le contraire. Sur le terrain, ce sont les milices kurdes qui ont sauvé et maintenant armé des régiments de femmes chrétiennes ou yézidis, parfois passées entre les mains de Daesh, pour affronter les armes à la main les fascistes islamistes. A mille lieux de la déclaration Kyrill-Bergoglio.

Le communiqué commun contient un éloge du développement des valeurs chrétiennes en Europe orientale depuis la chute des régimes soviétiques, qui ne peut que désigner l’essor de l’Église orthodoxe russe, appuyée sur le pouvoir et la corruption, l’Église catholique polonaise ayant au contraire reculé dans la société civile. La dénonciation, quatre siècle après, des méthodes de « prosélytisme » ayant séparé les gréco-catholiques d’Ukraine des orthodoxes, assortie de l’absence de toute référence à la légitimité actuelle de l’ « uniatisme » -entre guillemets dans le texte – dont il est simplement dit qu’il doit œuvrer à la « concorde » avec les orthodoxes, ainsi que l’appel à la réconciliation des 3 Églises orthodoxes d’Ukraine, tout cela résonne à mots couverts, mais résonne quand même, comme une prise de position de facto grand-russienne et anti-ukrainienne.

Le même communiqué revient lourdement sur la famille chrétienne, la condamnation de l’avortement et la nécessité de promouvoir une Europe chrétienne avec la conception chrétienne de la famille en son cœur, Europe s’appuyant sur l’alliance des partisans de la Trinité et de la Vierge Marie : le Vatican et le patriarcat de Moscou. Les deux dignitaires affirment que « la transformation de certains pays en sociétés sécularisées, étrangères à toute référence à Dieu et à sa vérité, constitue un sérieux danger pour la liberté religieuse ». Le communiqué ne dit pas de quels pays il s’agit. Le règne de la charia dans de nombreux pays n’est quant à lui pas dénoncé, pas plus évidemment que l’orthodoxie obligatoire sous l’égide du patriarcat moscovite dans les « Républiques populaires » du Donbass et de Louhansk.

En résumé : un communiqué de combat contre le « danger pour la liberté religieuse » que serait la sécularisation des sociétés – des termes qui entrent en résonance non fortuite, notons-le, avec le discours de « l’Observatoire de la laïcité » français sur la nécessité d’une « laïcité » laissant les religions envahir « l’espace public » ; un communiqué de combat sur les valeurs chrétiennes de l’Europe et l’édification d’une Europe chrétienne qui apparaît comme ne devant pas se limiter aux étoiles mariales de l’Union Européenne, mais comme groupant UE et sainte Russie ; un communiqué qui, entre les lignes, donne pour l’essentiel satisfaction au patriarche de Poutine sur les questions ukrainiennes ; et un communiqué qui, affichant son soutien aux chrétiens d’Orient effectivement en danger, appuie dans les faits la «diplomatie » d’Assad et de Poutine.

L’œcuménisme prend le visage de la Sainte Alliance. Cette évolution intéressante interpellera ceux qui voient dans Bergoglio dit François un révolutionnaire ou du moins le Gorbatchev de la Curie. On y reviendra.

Publicités

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans Laïcité, Monde, Ukraine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s