DSA : Déclaration sur la violence nazie à Charlottesville

[ Présentation : nous reproduisons cette traduction de la déclaration du 13 aout des DSA, les Socialistes Démocratiques d’Amérique, le plus important des groupes social-démocrates des USA qui en quelques trimestres est passé de 5000 adhérents en 2015 à plus de 9000 à l’issue de la campagne électorale présidentielle, puis a bondi à près de 25.000 membres depuis l’élection de Trump et les nombreuses mobilisations que cette dernière a suscitées. Le récent congrès des DSA tenu du 3 au 6 aout 2017 à Chicago avec 700 délégués, a enregistré une nette poussée à gauche, avec notamment la décision de quitter l’Internationale Socialiste considérée comme un simple rassemblement de partis soumis au néo-libéralisme et aux politiques d’austérité. ]

Déclaration du comité intérimaire du Comité Politique National des DSA, 13 août 2017

Les événements d’hier à Charlottesville, Virginie, constituent un rappel brutal que nous devons combattre pour le socialisme ou, sinon, succomber à la barbarie du suprémacisme blanc.

Nous condamnons, dans les termes les plus fermes, l’attaque terroriste raciste, anti-sémite, suprémaciste blanche sur nos camarades des DSA, de l’ISO, des IWW, des Antifa et tous les autres qui avaient joint leurs forces dans les rues de Charlottesville, Virginie, hier.

Le nombre final de victimes demeure inconnu. Néanmoins, les derniers rapports suggèrent qu’au moins une personne a perdu la vie et qu’il y a au moins 19 blessés. Deux membres des DSA ont été hospitalisés et ont depuis été rendus à leur foyer. On rapporte aussi qu’un camarade de l’ISO figure parmi les blessés. Une camarade des IWW ( Industrial Workers of the World ) a perdu la vie en première ligne du combat contre le fascisme.

Face à la violence croissante raciste, anti-sémite, suprémaciste-blanche, des camarades de toute la gauche se sont réunis dans une incroyable démonstration d’unité de la gauche. Ils sont venus de différentes organisations mais ont parlé d’une seule voix, entonnant le chant « Black Lives Matter » et d’autres slogans en faveur de la solidarité. Courageusement, ils ont tenu la ligne et montraient aux fascistes qu’ils ne passeraient pas. La journée s’est achevée avec les rues de Charlottesville libérées de la lie nazie.

Nous appelons toute la gauche à bâtir un solide front unique contre cette droite renforcée. Nous avons besoin d’être clair et de reconnaître que le terrorisme suprémaciste blanc ne s’en ira pas simplement en l’ignorant. Ce mouvement violent et dangereux ne doit jamais être autorisé à avoir une tribune. Nous devons toujours le combattre par la force de notre front uni.

Il est important de reconnaître les façons différentes dont la police répond aux marches et au terrorisme des suprémacistes blancs et ses réactions aux protestations et aux manifestations de Black Lives Matter (BLM). Les protestations de BLM font toujours face à la pire brutalité policière et à la volonté de celle-ci de les interdire tandis que les marches suprémacistes blanches sont autorisées à attaquer librement les contre-manifestants en de multiples occasions.

En agissant ainsi, nous voyons clairement de quel côté se place la police. Dès les premiers jours de la création de la police moderne au 19ème siècle, elle a été utilisée comme une force violente pour la suppression physique de la résistance des travailleurs, des esclaves noirs et des peuples indigènes. Aujourd’hui, son rôle pour maintenir le contrôle social et l’oppression demeure largement le même.

Trump a fourni une déclaration sinueuse et parfois incohérente samedi après-midi. Durant son allocution, à un moment, il a même parlé d’une façon sans aucun rapport « d’un niveau d’emploi record », il a accusé d’une façon prévisible « tous les côtés » pour la violence, comme si la gauche avait une histoire centenaire de violence sociétale, systémique et étatique contre les groupes opprimés. C’est un argument usé auquel la droite recourt pour justifier sa terreur. Trump a aussi évoqué le besoin de « la loi et l’ordre » mais nous savons que cela n’est qu’un signal pour plus de terrorisme policier ou vigilant contre les communautés noires et de couleur et contre la gauche.

Nous croyons que la terreur déchaînée sur nos camarades peut être défaite. Nous croyons aussi que le vaste système d’oppression raciste peut être défait, mais seulement par la fin du système capitaliste qui lui a donné naissance.

Nous vous encourageons tous à contribuer financièrement pour aider à la prise en charge des frais médicaux des camarades blessés durant l’attaque. Les membres de DSA à travers le pays sont en mouvement pour participer aux actions de solidarité dans leurs communautés locales. Contacter votre section locale pour participer à toutes ces actions.

Ensemble, nous combattrons le fascisme et nous construirons un monde meilleur, car nous savons que cela est possible. Solidarité pour toujours.

Source : http://www.dsausa.org/charlottesville_dl

Notes :

  • DSA : Democratic Socialists of America ( Socialistes démocratiques d’Amérique, affiliés à l’Internationale Socialiste jusqu’à la récente décision de rupture adoptée au congrès de Chicago des 3-6 août 2017. Pour une appréciation de ce dernier congrès, voir le bilan qu’en tire Dan La Botz )
  • ISO : International Socialist Organization (Organisation socialiste internationaliste, une des principales organisations de l’extrême gauche,  issue de la tradition de Hal Draper et de la contestation des années 60′, publie le journal Socialist Worker)
  • IWW : Industrial Workers of the World (Travailleurs Industriels du Monde, organisation syndicaliste révolutionnaire dans la tradition syndicaliste de la CGT d’avant 1914)
  • BLM : Black Lives Matter (Les vies noires comptent ) mouvement issu de la radicalisation et de la mobilisation ces trois dernières années face aux nombreuses affaires de meurtres racistes par les polices de différents États ou agglomérations aux USA.

 

Publicités

A propos aplutsoc

Arguments Pour la Lutte Sociale - Ce bulletin, ou circulaire, est rédigé par des militants pour qui le siècle commencé est gravement menacé par le capital, et pour qui la révolution prolétarienne, prise en main de leur destinée collective par les exploités et les opprimés eux-mêmes, est plus que jamais à l’ordre du jour. Il a pour but de fournir des arguments, des éléments politiques, des propositions d’action et matière à débat à toutes celles et tous ceux qui veulent ouvrir, en France et au niveau international, une issue politique aux luttes sociales qui ne cessent pas.
Cet article a été publié dans Documents, Répression, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s